vendredi 24 juillet à Marrakech, un incendie s’est déclaré aux alentours du circuit du Race of Morocco

Ce vendredi 24 juillet à Marrakech, un incendie s’est déclaré aux alentours du circuit du Race of Morocco. Rapidement contenu, il n’a touché que les pneus stockés près de la piste.

Contacté par le HuffPost Maroc, le directeur général du Marrakech Grand Prix Aly Horma a expliqué que « l’incendie s’est déclaré dans un dépôt où sont stockés des équipements, dont des pneus. Le caoutchouc étant très inflammable, la barrière de pneus a pris feu à cause de la chaleur ».

Ce dernier se réjouit du fait que « les dégâts matériels sont très limités. L’incendie n’a touché que les pneus ». Suite à l’intervention des pompiers, l’incendie a vite été maîtrisé.

Source : HuffPost Maroc et Kech24.com »

 

Un incendie s’est déclaré, mercredi 24 juin, dans une unité industrielle de fabrication de couvertures et couettes à Casablanca

« Un incendie s’est déclaré, mercredi 24 juin, dans une unité industrielle de fabrication de couvertures et couettes à Casablanca. Des dégâts matériels ont été enregistrés mais aucune victime n’est à déplorer.

Un incendie ravageur s’est déclenché, mercredi, dans une usine spécialisée dans la fabrication et la vente en gros de couvertures, édredons et couettes à Ain Borja à Casablanca, a constaté Le360 sur place. Le feu, qui s’est déclaré aux alentours de 16h, a causé d’importants dégâts matériels détruisant les équipements et stock des produits de la société « Mantatex », le matériel étant hautement inflammable, sans pour autant faire de victimes.

Les flammes ont débuté dans le sous-sol du bâtiment, qui s’étend sur plus de 500 m2 et compte deux étages, avant d’être éteintes quarante-cinq minutes après le déclenchement de l’incendie grâce à l’intervention rapide de la protection civile qui a mobilisé une vingtaine de sapeurs-pompiers et deux camions autopompes. Les causes du sinistre demeurent encore indéterminées, selon une source policière qui privilégie un court-circuit en raison de la chaleur.

SOURCES : LE360

Pour éteindre ce type de feux aussi rapidement, la protection incendie à utilisé le liquide émulseur (équipement dont il disposaient pas lors de l’incendie des peinture Atlas).

Dans une installation locale, le liquide émulseur est branché à un RIA via un mélangeur appel aussi proportioneur. Extinction par refroidissement et étouffement.

CET ÉQUIPEMENT EST DISPONIBLE CHEZ UNIVERS PREVENTION »

Un incendie s’est déclenché, mardi matin, à Tahiti Beach sur la Corniche de Casablanca

« Un incendie s’est déclenché, mardi matin, à Tahiti Beach sur la Corniche de Casablanca aux alentours de 11h. Heureusement, l’incident n’a pas fait de victimes, a-t-on constaté sur place.

Selon le témoignage d’un sapeur-pompier, le feu aurait pris à l’intérieur du sauna, situé au sous-sol, causant quelques dégâts matériels.

Sources : la nouvelle tribune »

Incendie au péage de Berrechid

Le péage de Berrechid vers la sortie de Casablanca a pris feu hier soir. Le feu s’est déclenché dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 juin à la station de péage située sur l’autoroute A7 entre Casablanca et Berrechid, indique le quotidien L’Economiste.

Les images publiées sur les réseaux sociaux et une vidéo amateur montrent également un camion de transport arrêté au niveau du péage, qui a également pris feu.

Pour le moment, les causes de l’incendie restent encore indéterminées et l’ampleur des dégâts n’est pas connue.

Pourtant, toutes les station de péage sont équipées en extincteurs, notamment des extincteurs à Poudre de 50 Kg entreposées entre chaque cabine. Encore une fois, un manque de formation et d’information des travailleurs

Sources : yabiladi

Un incendie s’est déclenché hier dans un commerce à Garage Allal

Un incendie s’est déclenché hier dans un commerce à Garage Allal, à Casablanca. Heureusement, l’on n’a déploré aucune victime, que des dégâts matériels légers. En revanche, le magasin en question était initialement destiné à l’usage de parking pour les résidents du même immeuble. Le promoteur a dû le revendre à des commerçants à l’insu des acquéreurs des appartements de l’immeuble. Mais où est donc passé le contrôle ?

Source : leconomiste du 05/06/2015

IMG_0394

Un incendie a ravagé mardi près de 10 ha de champs de blé moissonnés au niveau de la commune rurale Had Boumoussa (Province de Fkih Ben Salah),

Un incendie a ravagé mardi près de 10 ha de champs de blé moissonnés au niveau de la commune rurale Had Boumoussa (Province de Fkih Ben Salah), selon les autorités locales.

Le feu, qui s’est déclaré vers 17h00, s’est vite propagé dans les champs moissonnés à cause des fortes chaleurs, avant d’être totalement circonscrit par les éléments de la Protection civile, ajoute la même source, précisant que l’incendie n’a pas provoqué de dégâts matériels.

Source : le matin du 13 mai 2015

LE CONSEIL DE UNIVERS PREVENTION : Débroussaillez autour de votre propriété

Le débroussaillement protège l’habitation et évite la propagation de feux accidentels dans les propriétés situées en forêt ou à proximité.

L’article 32 de la loi d’orientation sur la forêt du 9 Juillet 2011 définit le débroussaillement obligatoire comme « les opérations dont l’objectif est de diminuer l’intensité et de limiter la propagation des incendies par la réduction des combustibles végétaux, en garantissant la continuité du couvert végétal »..

champs-de-blé

Des étudiants américains ont mis au point un extincteur sonore. Plus écologique que ceux qui fonctionnent avec des poudres chimiques.

Eteindre un départ de feu grâce une voix de ténor. Ce sera peut-être bientôt possible. Il y a quelques jours, deux étudiants ingénieurs américains de 23 et 28 ans en ont en effet fait la démonstration.…Ils ont mis au point un prototype d’extincteur acoustique capable d’éteindre des flammes en utilisant non pas de la mousse ou de l’eau mais des ondes sonores ou plus précisément des sons basse fréquence…

La démonstration est assez spectaculaire : ils allument un feu dans une poêle puis pointent un gros haut parleur portable sur les flammes, qui vont s’éteindre en quelques secondes…

En fait ces ondes basses fréquence, quand elles circulent dans l’air, créent une pression qui va séparer l’oxygène du carburant qui a servi à démarrer le feu.
Une innovation utile en cuisine ou dans les navettes spatiales

En gros, les sons vont disperser les flammes. L’idée sous-jacente de ces deux inventeurs serait d’installer cette technologie dans les cuisinières domestiques, pour empêcher les feux provoqués par l’inflammation accidentelle de graisse ou d’huile.

On peut imaginer qu’il serait utile, dans les navettes spatiales où il n’est pas possible de se servir d’un extincteur parce qu’en apesanteur son contenu se répand partout, contrairement aux ondes sonores, que l’on peut diriger.

Autre avantage: l’extincteur sonore est beaucoup plus écologique que les modèles traditionnels, qui utilisent des produits chimiques, sous forme de mousse ou de poudre.

Nos deux inventeurs américains ont déjà reçu des marques d’intérêts des pompiers de Washington D.C, qui veulent tester cette technologie sur des feux de plus grande envergure…

Sources : Par Anthony Morel 17/04/2015 »

Visit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On Linkedin